Quelles sont les alternatives au pétrole ?

dimanche 15 décembre 2013
par  EcoEnergieTech
popularité : 5%

De nos jours face à la diminution des réserves de pétrole, nous sommes obligés de trouver des solutions alternatives au pétrole comme à l’époque du moyen age face au choc forestier.
Le système énergétique actuel va être principalement limité par deux contraintes ayant des effets très différentes.
La première sera brutale avec le manque des ressources naturelles, contraintes à laquelle nous seront obligés de nous adapter très rapidement.
La seconde est le dérèglement climatique provoqué par l’activité humaine avec les gaz à effet de serre qui réchauffent la planète. Des solutions existent et sont sensiblement identiques à celles adoptées au moyen age. Les énergies susceptibles de remplacer le pétrole sont nombreuses mais présentent des inconvénients. A première vue il serait judicieux de s’orienter vers le gaz naturel car c’est un hydrocarbure naturel, facilement exploitable comme le pétrole. Cependant son pic de production est proche de celui du pétrole (2030) il ne peut donc pas être l’énergie de l’avenir.
Une autre alternative envisagée est d’utiliser le charbon mais tout comme le gaz, il va tendre vers un pic de production qui est estimé à 2050. Il est abondant mais très polluant car il contribue à l’effet de serre (2 fois plus que le pétrole).
Le nucléaire peut être une alternative car les centrales actuelles utilisent la fission de l’uranium 235 avec un bon rendement. Cependant les réserves d’uranium sont limitées et les nouvelles générations de centrales vont êtres longues à mettre au point. De nouveaux principes sont à l’étude pour les centrales du futur : la surgénération et la fusion.
La surgénération est un processus dit sous critique c’est-à-dire qui ne peut pas s’emballer. L’avantage principal est qu’on peut utiliser d’autres combustibles plus abondants que l’uranium 235 : l’uranium 238 et le thorium 232…
La fusion thermonucléaire est aussi envisagée. Elle consiste à reproduire le processus de formation d’énergie dans les étoiles et du soleil. La quantité infinie du combustible sur terre représente un avantage considérable. Malgré l’avantage qui est de ne pas polluer, ce type d’énergie possède un désavantage qui est le stockage difficile des déchets et la radioactivité qui peut être nocive pour l’homme.
La biomasse est une énergie en provenance des végétaux et est très prometteuse. L’avantage est qu’ont peut la stocker mais les capacités énergétiques sont plus faibles que les hydrocarbures. De plus les quantités utilisables sont limitées par la surface disponible. Elle regroupe le bois énergie, le biocarburant produit à partir de produits agricoles…
On peut noter que pour produire 1 litre de biocarburant il faut environ 0,9 litres d’hydrocarbures (engrais, carburant…) ce qui fait un faible rapport d’énergie produite.
D’autres énergies de substitution plus connues existent comme l’énergie hydraulique, éolienne, thalasso énergie, le solaire (photovoltaïque, thermique, architecture bioclimatique) et la géothermie mais le principal inconvénient est toujours le faible rendement par rapport au pétrole. Il n’existe donc pas de source unique d’énergie pour remplacer le pétrole. La solution est de mobiliser toutes les filières alternatives existantes.

Cependant toutes les solutions aux problèmes énergétiques ne sont pas techniques, elles peuvent aussi consister à s’organiser différemment.


Navigation

Articles de la rubrique