Technologies de conception des compresseurs

dimanche 27 mai 2018
par  EcoEnergieTech
popularité : 3%

Il existe de nombreuses technologies de conception des compresseurs.


1/ On distingue les compresseurs par le mode de compression :


—> Le compresseur volumétrique :

La compression du fluide frigorigène se fait par réduction du volume de la chambre de compression. Il existe :

- des compresseurs à piston ;
- à vis ;
- à spirales (compresseurs scroll) ;
- compresseurs rotatifs.

—> Le compresseur centrifuge :

La compression du fluide est créée par la force centrifuge générée par une roue à aubes. On parle de turbocompresseur.


2/ On les distingue également par l’association moteur-compresseur  :


—> Le compresseur ouvert :

Le moteur est dissocié du compresseur et raccordé par un manchon ou une courroie.

Avantage :

L’accès aux différents éléments est possible pour réparation et la vitesse de rotation est modifiable en changeant la poulie du moteur.

Inconvénients :

Mais ces deux avantages ne compensent pas le défaut majeur de l’existence d’un joint d’étanchéité rotatif à la traversée du carter par l’arbre.

Ce joint, qui doit être lubrifié pour assurer l’étanchéité, est source de fuites.

—> Le compresseur hermétique :

Le moteur et compresseur sont enfermés dans une même enveloppe.

Avantage :

Le joint tournant disparaît = pas de risque de fuite.

Inconvénients :

Mais des contraintes nouvelles apparaissent :

Le refroidissement du moteur est réalisé par le FF lui-même (car moteur et compresseurs enfermés dans une même enveloppe hermétique).

Cet échauffement est préjudiciable au cycle frigorifique puisque la température à l’aspiration du compresseur augmente.

De plus, si le moteur vient à griller, c’est l’ensemble du circuit frigorifique qui sera pollué : un nettoyage complet du circuit doit être réalisé si l’on veut éviter de nouveaux ennuis.

En cas de problème, il n’est plus possible de réparer...

Dès lors, un organe de sécurité contre la surchauffe du moteur (Klixon) est incorporé. Grâce à cette sécurité thermique, montée dans les enroulements du moteur ou sur ces derniers, l’alimentation électrique sera coupée lors d’une surchauffe du moteur.

JPEG - 8.2 ko

Utilisation :

Le compresseur hermétique est couramment utilisé pour les petites et moyennes puissances : climatiseurs, armoires de climatisation, pompes à chaleur, ...

—> Le compresseur semi-hermétique ou hermétique accessible ou hermétique ouvert :

Le compresseur semi-hermétique, qui réalise un compromis entre les deux produits précédents. On prend un compresseur hermétique et on l’ouvre. On a donc l’avantage du côté hermétique (pas de fuites) et l’avantage de pouvoir accéder aux pièces (ouvert).

Compresseur et moteur d’entraînement sont logés dans un carter commun, [hermétique] (limitation des fuites, pas de joint tournant) et accessibles [ouvert]. Pour des réparations, on peut donc accéder à chaque partie de la machine et même séparer le compresseur du moteur (plaques boulonnées sur le bâti, avec présence de joints intercalaires).

Avantage :

Avantages du groupe ouvert —> accès aux mécanismes
Avantages du groupe hermétique —> limitation des fuites car moteur et compresseur dans un carter commun.

Inconvénients :

Mais l’étanchéité reste imparfaite (nombre de joints non négligeable) et le prix est sensiblement plus élevé que pour le compresseur hermétique.

Utilisation :

Le compresseur semi-hermétique est utilisé pour les moyennes puissances.


Source : energieplus-lesite.be


Navigation

Articles de la rubrique