L’instrumentation électrique : Savoir combien et où on consomme, c’est bien ! Savoir pourquoi on consomme, c’est mieux !

dimanche 21 février 2016
par  EcoEnergieTech
popularité : 5%

L’énergie n’est plus une fourniture mais une ressource de l’entreprise comme les autres. Toutes les entreprises utilisent de l’énergie mais ce n’est pas leur cœur de métier. Pourtant, elle doit être au centre de la stratégie de l’entreprise et aussi mise sous la contrainte de l’amélioration continue, pour des bénéfices environnementaux comme économiques pour l’entreprise.


« On ne peut améliorer que ce que l’on mesure »

Vous connaissez votre consommation électrique globale grâce à vos factures d’électricité (plan de comptage). Mais l’instrumentation (plan de mesurage) permet de :

- expliquer la raison de cette consommation (quelle est la part de l’éclairage, machines etc...)
- expliquer pourquoi on consomme de cette manière (que consomment ces postes lorsque le bâtiment n’est pas occupé ou que l’usine ne produit pas par exemple)

Si vous souhaitez maîtriser votre consommation électrique il faut donc savoir comment vous consommez. Si vous souhaitez la réduire, il faut avant tout identifier les sources énergivores.

La campagne de mesures sur site peut répondre à ces questions. Que vous soyez un client industriel ou tertiaire, il est possible d’installer provisoirement des appareils dans vos armoires électriques, qui mesurent la consommation sans perturber le fonctionnement de l’usine ou du bâtiment.

Après une durée de mesure déterminée, vous :
- connaîtrez le profil de consommation des départs électriques équipés,
- vous pourrez également mesurer l’influence d’une modification de réglage sur une machine,
- pourrez identifier les principaux consommateurs.

Peut-être constaterez-vous une consommation de nuit excessive, due à une mauvaise optimisation du bâtiment. Ainsi, vous pourrez cibler les actions d’économies d’énergie les plus efficaces.

Mesurer les consommations d’énergie d’un site industriel (ou bâtiment), c’est prendre le pouls de toutes les utilités.


PNG - 43.5 ko

URE, Utilisation Rationnelle de l’Energie : utilisation de l’énergie par les consommateurs de la manière la mieux adaptée à la réalisation des objectifs économiques, compte tenu des contraintes techniques, sociales, politiques, financières et environnementales.

La mesure est un point central de la démarche de la recherche de l’efficacité énergétique !

Il s’agit tout d’abord de comprendre comment est utilisée l’énergie.

On peut mettre en place des capteurs permanents ou procéder par campagnes de mesures. Cette première étape doit permettre de comprendre et d’identifier les anomalies et les gaspillages. Ceux qui étaient non-sachants jusque-là s’approprient ces informations. On peut identifier à partir de là les premières actions de réglage et de résolution des anomalies. Typiquement, il s’agit de procédés qui restent allumés entre deux campagnes par exemple et consomment donc de l’énergie pour rien.

Au total, entre 5 et 22 %, en moyenne 10 % de consommation peuvent être réduit ainsi, sans rien changer aux équipements.

Après les premiers gains de performance, que peut-on encore faire ?

Ensuite on peut changer les équipements pour d’autres ayant de meilleures performances énergétiques. Deux types d’actions sont possibles. Sur les utilités (chauffage, froid, etc) ou sur les procédés. .


A lire également :
C’est prouvé : une information régulière sur sa consommation électrique la fait automatiquement réduire dans des proportions non négligeables !!


"avec le plan de comptage, on reste dans le constat, alors qu’avec le plan de mesurage, on trouve des explications"


Source image : http://www.teeo.fr/